Pierre's pics
Tervetuloa!!
By: Pierre Zozzal

[Recommend this Fotopage] | [Share this Fotopage]
[<<  <  [1]  2  >  >>]    [Archive]
Sunday, 1-Aug-2004 00:00 Email | Share | | Bookmark
A little hike to Les Contamines!

Julien and Saara meditating and concentrating before the hike
Julien reading the hidden dimension, now it's favourite book!
Saara
View all 14 photos...
I had a friend working in Les Contamines. So I kinda took advantage of this to get there meet her and have a little hike in the surroundings. I had actually already been there few years ago when hiking around Mont-Blanc with my father. The place is still as nice as it used to be and moreover sun was with us! Pretty nice day!!


Wednesday, 30-Jun-2004 00:00 Email | Share | | Bookmark
Last days in Finland

A rainbow just by my place in Espoo
The surroundings
Coming back after evening downtown circa 3AM...
View all 20 photos...
Hmm these are just few pics of my last days in Finland... Travelling a liitle bit around the country with my mother and sister as they came to visit me! Hopefully these won't be the last ever!

Voila les dernières photos que j'ai pu faire en Finlande avant de partir. Ma mère et ma soeur étaient venues pour l'occasion et on a visité un peu les environs!


Friday, 25-Jun-2004 00:00 Email | Share | | Bookmark
A biking trip to Porkalanniemi

The bay area
... some kind of panoramic view...
...
View all 11 photos...
We just took advantage of few nice days of june in Finland to go for a one day bike trip with my friend Honza. The weather was so clear and night so bright that we finally came back home circa 3AM after grilling sausages, bathing in 10? water, walking, riding more than 100 kms, grilling sausages again, getting a flat tire, losing my way back home.... It's amazing how days grow long during summer up North and how exciting they are!!


Saturday, 19-Jun-2004 00:00 Email | Share | | Bookmark
Baltic countries - Pays Baltes

There were angels dispatched in Vilnius, here is one of them...
Me in front of Vilnius cathedral
The so-called commercial street of Vilnius
View all 30 photos...
14/06 – 20h – Gare routière de Trakai
Puisque je n’ai pas grand chose d’autre à faire…

Hier petite journée à Tallin, dommage que je sois arrivé trop tard pour aller dans un parc national. J’ai essayé de ne pas trop rester dans le centre que je connais déjà assez bien et qui de toutes façons était plein de touristes en cette belle journée de début d’été. Résultat je me suis retrouvé un peu paumé d’abord dans une zone commerciale puis dans une banlieue un peu miteuse. On passe très rapidement des immeubles en pierre du vieux centre aux maisons en bois qui tiennent à peine debout. La limite semble vraiment être la voie de tramway qui entoure le centre justement, c’est assez choquant. J’attend finalement en me baladant dans la ville jusqu’au moment de prendre mon premier bus pour rejoindre Vilnius. J’y retrouve Miguel avec qui je passerai le lendemain à Vilnius. Le voyage se passe plutôt vite et bien, en tout cas beaucoup plus vite que le bateau qui m’a semblé durer une éternité. J’arrive à dormir assez bien (peut-être à cause de ma précédente nuit de 2 heures). On s’arrête aux postes frontières et on repart après un rapide contrôle des passeports. Dans la nuit on est passé d’une forêt de pins et de bouleaux à une campagne plus familière (pour un français en tout cas). Le matin la brume est très dense mais heureusement le temps qu’on arrive à Vilnius elle se lève.
Nous voilà donc arrivés à bon port, mais on se sent quand même un peu perdus. On décide d’abord d’essayer de rejoindre le centre à pied mais on s’aperçoit assez vite que c’est assez loin. On prend donc le bus sans pour autant trouver comment payer, sans vraiment chercher non plus. La ville est en rénovation de partout, on passe donc de coins assez vétustes à de belles églises entièrement reconstruites qui ont parfois une allure un peu trop proprette. Saint-Anne est une vieille église qui a été laissée telle qu’elle était après la guerre et les bombardements, bizarrement je lui ai trouvé beaucoup plus de charme malgré qu’elle était presque entièrement vide et qu’il n’y ait pratiquement plus de toit. Ca reste beaucoup moins européanisé que Tallin. En fait en montant sur la colline aux trois croix où on avait un panorama sur toute la ville j’ai même pas mal pensé à la Grèce. La cathédrale est d’ailleurs tout à fait dans ce style. En redescendant on a été faire un tour dans un petit restaurant turque bien attrape-touriste. On continue de se balader un peu dans la ville mais je voulais aller voir le château de Trakai qui n’était pas dans les plans de Miguel et on se sépare déjà après une petite journée à la découverte de Vilnius passée ensemble.
Je grimpe dans mon bus et lui attend le sien pour Kaunas. Sur la route on croise des paysans qui tirent une charrue avec un cheval… J’évite le bus pour aller jusqu’au château et je me balade un peu dans les environs qui sont très chouettes, avec quelques vieux monastères. Le château en lui-même est assez austère. Il est entièrement en brique rouge, ce qui est quand même assez inhabituel. Il abrite un musée historique qui bizarrement s’arrête juste après la Guerre. En fait c’est un gros carré avec une cour intérieure et la visite se fait en montant dans les étages, dommage qu’on ne puisse pas aller dans les plus hautes parties, et dommage aussi qu’il se mette à pleuvoir et même beaucoup en sortant. J’arrive bien trempé à la gare routière et je me pose dans la salle d’attente bien vide, toute la gare est vide en fait. J’hésite un moment à faire du stop puis j’abandonne l’idée.

16/06 – 14h20 – Train pour Riga (depuis Kemeri)
Ca secoue mais j’ai pas trouvé de meilleur endroit pour écrire…

Le retour sur Vilnius c’est bien passé. Malheureusement la ville est un peu morte, un peu normale pour un lundi et je traîne en ville sans trouver d’endroit où boire un pot. Je prend finalement mon train pour Klaipeda à 23 heures. Ca a pas été facile d’acheter le billet et de me faire comprendre mais bon avec des mots simples ça passe, et quelques mots de russe me reviennent. Je suis quand même pas super rassuré dans le train. J’ai l’impression qu’on s’arrête toutes les demi-heures dans une nouvelle gare. Y a des gars qui ont l’air de errer un peu dans le train mais en fait tout se passe bien et j’ai un peu psychoté pour rien. Du coup j’ai pratiquement pas dormi de la nuit. En arrivant je vais d’abord voir comment aller à Riga mais pas de chance le bus que j’avais prévu de prendre est complet. Je trouve une solution de rechange et je vais me balader dans le parc national sur la bande de sable à côté. Je n’avais pas vraiment regardé de carte et le coin que je voulais voir est en fait assez loin de là où le bateau nous laisse. Je commence à marcher le temps se couvre, je continue et il se met à pleuvoir (beaucoup) décidément j’ai pas trop de chances. Je persévère un peu mais je m’aperçois que ça ne va sûrement pas s’arrêter et que je commence à être trempé. Je décide de retourner sur Klaipeda en stop, ça prend un moment pour qu’une voiture s’arrête mais une fois embarqué, ça trace. Je flippe un peu mais on arrive sain et sauf, on rejoint le bac qui nous ramène à terre. J’ai quand même eu le temps de voir de belles forêts et la côté de la Mer Baltique aménagé pour accueillir les touristes cela dit vu le temps qu’il fait c’est totalement désert. Du coup je me suis simplement contenté de toucher l’eau et je ne suis pas allé plus loin.
Avant de prendre mon bus pour Riga je me balade dans la ville et je trouve le parc des sculptures qui est devinez-quoi rempli de sculptures ! Je trouve l’initiative assez chouette, les sculptures sont en général assez monolithiques et représentes des corps ou des animaux dans des positions plus ou moins abstraites. C’est peut-être finalement le meilleur truc de la journée. En plus le parc est plein d’arbres et donc un peu à l’abri de la pluie. J’ai prévu d’arriver à Riga à 23h30, je commence à douter que ce soit une bonne idée mais bon je n’avais pas vraiment le choix. Le voyage en lui-même se passe bien mais il est un peu long. On traverse des coins un peu paumés de la campagne lettone. On traverse aussi des villes champignons construites spécialement pour loger le personnel d’une grosse usine ou autre chose du style, on est loin des cartes postales de Riga et c’est beaucoup plus vétuste. Je commence à réaliser que ces pays n’étaient pas seulement des satellites mais faisaient carrément partie de l’URSS. L’installation des lignes électriques semblent assez chaotiques, elles se chevauchent se croisent, il y a des énormes transformateurs de partout… Pendant le voyage on regarde un film « doublé » en russe. C’est à dire qu’on entend toujours les dialogues en anglais mais qu’un gars (un seul et toujours le même pour tous les acteurs) lit la traduction en russe sans aucune intonation, personnellement je suis un peu perdu mais je me souviens qu’en Russie c’était pareil (même pour Premiers baisers). Je m’aperçois que je me souviens de quelques trucs et je remet le russe sur la liste des langues à apprendre qui est en fait déjà un peu longue…
La pluie finit par s’arrêter et on arrive à Riga sous un beau soleil couchant. J’arrive juste à temps pour chopper un train pour Kemeri où je voulais aller planter ma tente. Ca secoue pas mal et le train fait des bruits un peu bizarre mais ce qui m’ennuie le plus c’est que les stations ne sont pas annoncées et que je ne sais jamais si je suis arrivé à bon port ou pas. Le train se vide, en fait c’était le terminus. Me voilà arrivé, je marche un peu pour sortir du bled et une fois un peu à l’écart je monte la tente, pas facile de nuit. La nuit se passe pas trop mal bien que je flippe un peu de me faire virer par un paysan vu que je sais pas trop où je suis. Pour m’empêcher encore plus de dormir il y a plein d’oiseaux qui font plein de bruits bizarres. Le matin je pars me balader dans le parc naturel à côté. J’ai l’impression que tous les gens qui habitent dans ce village ont un chien qui ne peut pas s’empêcher d’aboyer dès que je passe et je commence un peu à tous les maudire. Je me retrouve finalement dans la forêt mais il n’y a pas vraiment de chemin et c’est un peu marécageux. Je finis par me demander si je suis pas un peu perdu et alors que je pensais m’éloigner je me retrouve à mon point de départ. Je commence à penser que je ne devrais pas me fier à mon intuition. La forêt était assez chouette même si je pense pas avoir vu le plus chouette qui devait être le rivage (le parc était au bord de la mer) mais à chaque fois que je voulais l’atteindre je trouvais des marais et des moustiques (beaucoup de moustiques). Je rejoins finalement le village et sa gare et je prend un train pour Riga. La gare toute vide et la pluie battante donne une impression bizarre de coin désespérément paumé. Le train finit par se remplir et on quitte Kemeri.

25/06 – Jämeräntaival 11 M 241/3, Otaniemi
Finalement une semaine après le retour j’ai le temps de m’y remettre
La visite de Riga qui a suivi le voyage en train c’est très bien passé. La ville est vraiment chouette, elle a été très bien rénovée et a gardé son âme. Pour couronner le tout, le soleil c’est décidé à se remontrer. Je visite le marché gigantesque où il semble de trouver de tout, aussi bien des fruits et légumes que des Cds pirates à 3 euros ou n’importe quel article ménager, des vêtements, des chaussures… Encore une fois la voie de chemin de fer marque la limite entre les quartiers refaits et ceux hérités de l’ère soviétique. La gare est quant à elle gigantesque et abrite toutes les grandes enseignes européennes comme Stockmann. Cela dit plus je me balade dans ces villes et plus j’ai l’impression d’une vitrine pour attirer les touristes ce qui a priori marche bien vu que la ville est rempli d’étrangers. Le soir je vais dans un pub dans le centre qui fait bien couleur locale mais un peu toc quand même. Les serveuses sont habillées en bergère avec des fausses couettes… Enfin cela dit la bière est plutôt bonne même si le dessert que je prend est encore meilleur en fait. La chope aussi est plutôt jolie et je pars avec avant d’aller rejoindre mon bus pour la dernière journée à Tallin.
On arrive un peu tôt à Tallin. Je prend le tram pour aller dans le centre mais je descend trop tard et je me retrouve pas vraiment où je voulais aller. La ville se réveille sous un beau soleil et les touristes ne sont pas encore arrivés. Je ne prend pas de photos parce que mon appareil est déjà plein mais je regrette un peu. Après en avoir raté un je trouve finalement un bus pour aller à Lahemaa, un parc national pas trop loin de Tallin. Le voyage est un peu long et je me retrouve dans une banlieue paumé sans vraiment savoir où est le parc. Je finis par le trouver au départ c’est un peu moche et je ne trouve pas vraiment de chemin mais ça finit par s’arranger. Je me balade donc tranquillement sans vraiment me soucier du retour pendant un temps. Au bout d’un moment je décide de faire demi-tour mais de rentrer en empruntant un autre chemin qui semble aller dans une direction un peu similaire, je me dis que je tournerais plus tard pour rejoindre ma première direction… Mauvais choix, très mauvais même. Je me retrouve paumé dans la forêt parce que le chemin n’aboutit nul part. Je continue à marcher en suivant des traces laissées par un tracteur et en me demandant ce qu’elles foutent là. Au bout d’une bonne heure je retrouve une route mais mauvaise surprise je suis à l’autre bout de la péninsule que recouvre le parc. Mon bus est bien sûr à l’extrémité opposée et il est trop tard pour le chopper. Je me mets donc à faire du stop. Sans grand succès au départ, puis je trouve une première voiture qui me ramène au village où j’aurais du prendre mon bus mais bien sûr c’est trop tard et le prochain arrive à Tallin trop tard et je louperai mon bateau de 10 minutes… Je continue donc mon chemin pour essayer de rejoindre la grande route où j’aurais sûrement plus de chance mais je commence à ne plus y croire du tout surtout que la grande route est encore loin. Finalement un camion s’arrête et m’amène à Tallin jusqu’au port. Le gars commence à me parler mais forcément je comprend rien. On arrive quand même à s’entendre sur l’endroit où m’emmener. Il me dépose sur le port alors que le bateau part dans 5 minutes. Il me reste tout un quai à traverser, je fais mon dernier sprint. J’arrive juste au terminal et j’arrive à embarquer ! Ouf ! Ca y est voyage fini, me voilà en Finlande à la maison, ou presque. Je dois rentrer en vélo qui me lâche dans la dernière ligne droite, pas de chance.


On peut dire que pour un premier voyage en solo, avec une organisation un peu bancale ça c’est plutôt bien passé. Au final, j’aurais pas beaucoup dormi, beaucoup marché (avec des chaussures qui m’éclataient les pieds en plus) et vu un paquet de choses. Maintenant que j’y repense j’ai un peu de mal à croire que j’ai fait ça en 5 jours… En tout cas j’ai appris pas mal de trucs et y a un paquet de choses que je referais plus comme partir dans un parc national sans carte détaillée… Quant à partir de nouveau tout seul pourquoi pas mais peut-être avec un peu plus d’organisation derrière.




Saturday, 5-Jun-2004 00:00 Email | Share | | Bookmark
Norway and our way, Norvège où m'en vais-je?

Could we really see some sun?
Seb standing on a rock in the fjords...
Hehe that's us again, minus me
View all 29 photos...
Désolé déjà pour le titre bien nase, il est tard!

We met some friends in the museum but actually lost them on the road a few kilometers after… Maybe because we were stopping every now and then to take pictures and enjoy landscapes, we went on like this till we found it was time to stop. We chose Sorkjosen as the place for tonight, which was actually perfect. This village was lost in the middle of fjord and we had the chance to experience the nicest sunset of the whole trip. It was covered by fog and clouds but that’s probably what made it even more unrealistic. Pics only give a small idea of what it could look like. During night I was walking in the village and it was strange to realize that the daylight didn’t affect people. Even if it was totally clear (well it was 3AM) streets were totally empty and the village was inhabited by birds.

On the next day, it was still bright and we even took a small sunbath (with all clothes on). We decided to reach Tromso. The road leading there was really nice. We arrived there and we were lucky enough to find two other vans of friends in a camping so we stopped there overnight and have a nice grilling party on the riverside. After this I was about to go to bed but realized that I wasn’t tired at all so I chose to go for a walk around the camping. Well the walk was finally longer than expected cause I thought it would have been a good idea to go on the top of the hill above the camping. It took a while as it was really steep and even covered of snow sometimes, and I had only sneakers… It was anyway worth it, the view from there was… unbelievable. I could see everything, but I didn’t have any camera! How to say try to imagine a valley in the Alps except that the bottom is full of water… hmmm well you might have an idea and if you’ve never been in the Alps neither, well just come to visit me! On the day after we visited Tromso which was a nice small town, nicer than I expected. Then we left to Finland already… We reached it in the evening. Kilpisjärvi was still frozen which was quite unexpected. We stopped some kilometers after and while trying to cook we realized that we were running out of gas. We tried to change the bottle but it didn’t work so no heating for the night, unfortunately it was maybe one of the coldest place we’ve crossed. Not to mention that the motorhome was surrounded by bomber-mosquitoes.

The next day we reached Oulu, there was nothing really special about the road, except the fact that we crossed the border to see what Sweden was looking like! Oulu was really a beautiful city, maybe one of the nicest ones I’ve seen in Finland. We walked around for a while and specially enjoyed the children yard for maybe an hour. The next day was also the last one. Nothing really special about the road, well we already took it on the way up there. The arrival in Helsinki was also amazing. The sun was just above the forest and it looked really huge, and yellow and really bright. It seemed that the forest was on fire… That’s maybe the only one time I was missing the fact that I was driving. And then a while after the trip was already over and we were back home, hard to believe.


On a retrouvé un van d'espagnols sur le parking du musée et on s'est ensuite remis en route. C'était bien chouette et surtout on a enfin vu le soleil pointé à travers les nuages. Du coup on s'arretait tout le temps pour admirer et prendre des photos dès que le point de vue était classe. On a finalement perdu l'autre van et il se faisait tard alors on a eu envie de s'arrêter on savait pas trop où et on a finalement trouvé ce petit bled de pêcheurs qui s'appelait Sørkjosen. Et je crois que c'est bien le meilleur choix qu'on est fait. On a eu le soleil de minuit à travers les nuages au milieu des fjords et c'était simplement magnifique. J'ai pris des photos qui sont de vraies cartes postales. Il y avait à la fois du brouillard mais ca restait très lumineux, c'est vraiment difficile à décrire. Après manger j'ai été me balader dans le village (enfin il devait être aux environs de 4h du mat) c'était bizarre tout était lumineux mais désert, on aurait dit que le village était habité par les oiseaux. C'est marrant que les gens continuent d'avoir la même vie malgré qu'il y ait de la lumière 24h/24. Moi je dormais presque plus la nuit, en fait je dormais surtout pendant qu'on roulait parce que des fois c'était un peu relou. Du coup pendant tout ce passage j'ai presque pas conduit.

Le lendemain a encore été une bonne journée. On a eu du soleil ce qui fait quand même bien plaisir. On hésitait encore pour savoir si on allait à Tromsø. On s'est arrêté en chemin à Skibotn et on a pu avoir un bain ... de soleil. Enfin pas trop longtemps non plus parce qu'il faisait pas bien chaud. Pour le bain dans le fjord on repassera, j'étais un peu motivé mais je crois que j'étais le seul dans le fjord alors du coup je me suis abstenu. Après manger à Skibotn, on a été faire une ballade avec Miguel parce que les autres étaient motivés pour rien faire, enfin la ballade n'a pas été bien longue non plus. Miguel m'a encore demandé de le prendre en photo en pose devant le paysage, je crois qu'il doit un paquet de photos de lui avec des fjords ou autres derrière! En rentrant au van on a finalement pris la décision d'aller jusqu'à Tromsø. La route était encore une fois bien chouette et toujours plus ou moins sous le soleil, on a eu une super panorama à un moment. Arrivé vers Tromsø, on pensait s'arrêter pour faire le plein d'eau dans un camping et puis finalement on a retrouvé deux autres vans et le camping était carrément chouette alors on est resté. On s'est fait une petite soirée barbecue au bord de l'eau (il y avait un torrent qui passait dans le camping) et c'était carrément sympa. On avait plus grand chose à griller mais on a fait avec les moyens du bord. Par contre j'ai découvert un truc trop bon, le camembert au barbecue. Tu fous le truc en entier avec la boite et tu laisses jusqu'à ce que la boite soit devenue bien noire, en retournant de temps en temps et en enlevant le papier plastique bien sur. Après t'enlèves le couvercle et c'est tout fondu à l'intérieur... bref c'est trop bon quoi. En plus de ca on a pu voir le soleil de minuit sur la ville et c'était bien chouette. Mais la soirée ne s'est pas arrêtée là. Vers 2h tout le monde est parti se coucher mais en rentrant de me laver les dents je me suis dit que j'avais dormi toute la journée dans le van et que j'avais pas sommeil. Je me suis donc dit que j'allais faire une petite ballade.Sauf que finalement elle n'a pas été petite du tout. Y avait une colline qui surplombait le camping et je me suis dit que ce serait cool d'aller voir en haut comment c'était. Y a eu une première partie dans la forêt où c'est assez pentu et c'était assez chaud de monter mais en s'aidant des arbres ca l'a fait. A partir du moment où il n'y avait plus d'arbres c'était plus plat donc je me suis dit que ce serait cool mais en fait pas du tout! Il y avait encore plein de plaques de neige et au bout d'un moment j'ai compris que si je voulais vraiment aller en haut, il allait bien falloir que je finisse par les traverser sauf que j'étais en baskets. Bref j'y suis quand même allé mais heureusment ca s'enfoncait pas trop. Mais j'avais l'impression que le sommet s'éloignait toujours. Bref après deux heures j'ai fini par y arriver et là ca valait vraiment le coup. Je voyais tout! Le point de vue était géant, je voyais toute la vallée de Tromsø et encore bien plus loin y avait pas un bruit à part quelques oiseaux. Et en plus le soleil commencait à peine à se relever et la lumière était encore un peu rougeoyante, enfin je pense que si j'y avait été deux heures plus tôt ca aurait pu être encore mieux. Par contre pas d'appareil. mais bon en même temps je pense pas que ca aurait rendu grand chose tellement c'était grand. Je serais resté là haut un moment s'il ne s'était pas mis à neigeotter... Du coup j'ai préféré redescendre vite fait. J'avais de la chance parce que j'étais vraiment pas loin des nuages je crois. Le sommet à coté de celui où je me trouvais était carrément dans le brouillard alors que c'était dégagé ici. Je sais pas trop à quelle altitude c'était peut-être bien 500 ou 600 mais vu que le bas de la vallé est à 0 ca fait déjà pas mal en fait. Le retour a pas été très cool, j'ai voulu prendre le chemin le plus court vers le camping-car mais c'était vraiment raide et c'était bien relou, j'étais obligé de m'accrocher à tous les arbres. Bref je me suis retrouvé au van vers 6h et autant dire qu'après ca j'ai bien dormi. Pas bien longtemps puisqu'on s'est reveillé vers 11h et bien sur pour une fois tout le monde avait décidé d'aller se ballader alors qu'ils avaient pratiquement rien fait depuis le début, enfin bon c'était une ballade pépère.

Après ca on a été visité la ville. C'est bien chouette en fait. Je pensais pas que ce serait comme ca. Vous verrez les photos. Enfin il y a pas grand chose non plus mais le port est sympa. Il y avait plein de bateaux à voiles français, ca m'a fait un peu rêvé... Ca doit vraiment être génial de naviguer là-bas. Sur un des bateaux c'était marqué 69nord.com en fait c'est une organisation qui propose des voyages dans ce coin là. Ca a l'air sympa mais ca doit être bien reuch. Après cette petite ballade c'est déjà le moment de mettre les voiles, enfin non juste reprendre la route en fait. C'est déjà le moment de dire au revoir aux fjords. On est déjà le 27 dans l'après-midi et on doit rendre les vans le 30 en milieu de journée. Sachant qu'on a encore 1500 kilomètres à faire ca nous laisse pas tant de temps que ca. On repasse la frontière norvégienne en fin de journée. Le lac qui marque la séparation entre Suède, Finlande et Norvège est encore gelé, ca caille par ici. On s'arrête une centaine de kilomètres plus loin en plein milieu de nulle part. Et là on fait à manger tranquillement, tout se passe bien, on se met à jouer aux cartes, on décide de prendre un thé et là...plus de gaz... On change la bouteille rien n'y fait toujours pas possible d'allumer ce gaz. En plus on est assailli par les moustiques bombardiers, sincérement j'ai jamais vu des trucs aussi énormes! Heureusement on est à l'abri dans notre van, mais les expéditions pour essayer de changer la bouteille de gaz étaient assez flippantes. En plus ca puait le gaz du coup on a préféré fermer toutes les bouteilles et laisser tomber. La nuit a été bien froide, d'habitude on mettait un peu de chauffage avant d'aller se coucher et le matin mais là que dalle....brrrrrr Avant d'aller me coucher j'ai voulu aller faire des photos mais ca a pas donné grand chose. En fait j'avais été me balader en arrivant et la lumière était génial, le soleil était en train de se coucher et ca faisait des teintes rouges mais là il n'y avait plus rien et c'était moins cool. Enfin le paysage était quand même assez chouette, on était perdu au milieu des marais (surement pas le meilleur choix pour les moustiques). Erwann et Seb se sont réveiller le matin et ont conduit jusqu'à la prochaine station service, en plus comme ca on pouvait faire marcher la ventilo et c'était bien pratique pour réchauffer le van. Et puis le gaz c'est remis à marcher pour je ne sais quelle raison. On a pris notre petit déj sur la station et direction Oulu. Le retour est toujours la partie la plus reloue d'un voyage mais quand ca dure trois jours c'est encore moins cool. On a quand même fait une petite halte en Suède, enfin on s'est dit que ca aurait été con de longer la frontière 500 kms sans la franchir, on a donc été visité Karesuando. A partir de Kemi on est retombé sur la route qu'on avait prise à l'aller. On avait pas vraiment le choix en fait. Il y a pratiquement qu'une seule route qui fait l'axe nord-sud. Bon par contre on s'est arrêté à Oulu qui est vraiment chouette. J'avais un peu perdu espoir de trouver une ville finlandaise chouette à part quelques coins d'Helsinki mais là c'était vraiment classe. Enfin en même temps j'en ai pas vu beaucoup des villes finlandaises. Bref c'était vert de partout, il y avait des jets d'eau bien éclairés, une église bien chouette et pis la lumière était encore une fois dans des teintes oranges classieuses. Après c'être bien amusé dans les jeux pour enfants et avoir fait un bon tour dans la ville on a finalement préféré aller dormir un peu à l'écart de la ville.

Et voila notre dernier jour de route. Essentiellement sur autoroute entourés de pins et de lacs comme je m'en étais déjà apercu à l'aller. Par contre l'arrivée sur Helsinki a été magnifique. Le soleil se couchait au dessus de la forêt couverte par un espèce de brouillard, ajouté aux tons jaunes du soleil ca donnait un peu l'impression que la forêt brulait, dommage que je conduisais et que je ne pouvais pas trop regarder. Quelques instants plus tard le voyage s'achevait et on était de retour à la maison.


[<<  <  [1]  2  >  >>]    [Archive]

© Pidgin Technologies Ltd. 2016

ns4008464.ip-198-27-69.net